TÉMOIGNAGE

Un grand merci à Octavie qui nous fédère tous avec une énergie débordante et bienveillante !

👏   👏  👍

Octavie DARDEAU

Facebook >> Mon Enfant Dys, Son Don-41

Je m’appelle Octavie j’ai 38 ans, je suis dyslexique !

J’ai eu un parcours scolaire ardu et typique d’une « dys », je ne savais pas pourquoi, je ne comprenais pas toujours tout, à l’école.

J’ai eu des cours du soir avec des enseignants, le français et surtout les mathématiques étaient des matières, qui me paraissaient très abstraites….

Au collège, j’étais dans une classe (cycle lent) à l’époque, ce collège proposait un aménagement sur 3 années du programme de 5e, 4e.

Avec ce programme, nous n'avions pas l’impression de redoubler ou d‘être en échec

J’ai eu la chance de rencontrer un professeur qui m’a soutenu sur toute ma scolarité du collège. Je lui dois beaucoup.

J’étais, une élève moyenne, 10-11 de moyenne générale, mais j’étais une bosseuse, j’avais vite compris que je devais travailler 2 fois plus que les autres, car

« j’avais des difficultés »

En fin de 3e, le conseil de classe voulait m’orienter vers un LEP, sur un cursus sanitaire et social.

Or moi, ce n’est pas, ce que je souhaitais faire.

Je voulais être professeur de sport, mais on m’a cassé mon rêve sans ménagement.

Sportive et compétitrice, j’avais déjà un moral de guerrière, alors je me suis battue !

Je suis allé voir tous mes professeurs 1 par 1, pour m’orienter vers un BEP secrétariat au lycée, et je leur ai demandé leur avis.

À force de persuasion, ils m’ont fait confiance dans mon choix.

J'ai donc effectué mon BEP secrétariat avec succès.

J’avais développé une mémoire visuelle sans le savoir, et mis en place mes propres moyens de compensation.

On m’a donc proposé de reprendre une voie générale (Sciences des Techniques du Tertiaire)

J’ai eu mon Bac avec mention AB

J’ai continué sur un BTS Gestion de PME- PMI en alternance, j’avais vite compris que je devais avoir une expérience au sein d'un employeur pour sécuriser mon futur parcours professionnel

En BTS, j’ai rencontré beaucoup de difficultés, mes fautes d’orthographe et de syntaxes étaient rendues plus visibles, mais mon sens du relationnel et ma fibre commerciale m'a permis de réussir.

J’ai fait, ma 1ere année, au sein d’un bureau d’étude en environnement et la 2e année au sein d’une agence de recrutement de travail temporaire.

Le milieu du recrutement du travail temporaire correspondait à mon profil, il fallait avoir l’esprit vif, être hyper réactive et avoir un bon contact avec les collaborateurs intérimaires et les clients.

Pendant 15 ans, j’ai évolué dans cette activité, je suis passé par tous les postes : assistante d’agence, assistante de recrutement, responsable d’une activité spécialisée, commerciale et responsable d’une agence.

En 2009, j’ai fait un bilan de compétence et là, enfin un mot est mis sur « mes difficultés » rencontrées sur mon cursus scolaire. « Madame, vous êtes dyslexique !»

C’était un soulagement pour moi, « voilà pourquoi, j’avais besoin de lire 10 fois un texte, pour le comprendre, pourquoi toujours aujourd'hui, c’est compliqué pour moi, de lire à voix haute ! »

Aujourd’hui, celle, que le conseil de classe voulait envoyer en LEP sanitaire et social, est devenue chargée de mission sur l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Mon fils ainé à 12 ans, il est dyslexique, dysorthographie, dysgraphique et haut potentiel.

Mon conjoint et moi-même avons vécu un véritable calvaire pour effectuer toutes les démarches administratives, différents spécialistes à consulter, pour monter les dossiers (PAP- PPS), et surtout pour obtenir les informations nécessaires pour permettre à notre fils de bénéficier des outils nécessaires à sa réussite scolaire.

L’expérience aidant, je me suis spécialisée dans l’accompagnement des adultes « dys », car nos enfants "dys" auront besoin d’être accompagnés sur l’emploi, demain !

Aujourd’hui, je souhaite faire partager mes connaissances et mes recherches, aux parents, enseignants, intervenants proches de nos jeunes « dys », car je reste convaincue que c’est ensemble (parents, enseignants et professionnels de santé) que nous pourrons aider nos jeunes « dys » à vivre un parcours scolaire sans embûches.

J’ai créé une page Facebook dédiée aux troubles dys

« Mon enfant dys, son don 41 »

Cette page est dédiée aux parents, enseignants, professionnels de santé, afin de sensibiliser aux troubles de l’apprentissage, à la différence, à l’inclusion scolaire et faire découvrir les moyens de compensation adaptés qui existent.